Marketing Blanc Limé

Published on janvier 18th, 2013 | by leNombriliste

0

Le Blanc Limé marchera-t-il dans les pas du Lillet ?

28°, première quinzaine d’août 2012.

Il est 18h, vous cherchez désespérément un parasol non squatté pour buller avant votre soirée. Vous commencez à comprendre que vous n’êtes pas le seul à avoir ri devant les « Petits Mouchoirs », et que le Cap Ferret, c’est probablement plus sympa quand on est Guillaume Canet.

« C’EST QUAND MÊME SYMPA LA PROVINCE ! »

En revanche, cette année, vous êtes un LO-CAL (c’est déjà la 3ème année que vous venez remarque)

Vous avez troqué votre Cayenne immatriculé 75 contre une Méhari, déposé vos espadrilles entre la crème solaire et votre collection de Tee-Shirt « 64 » et, après moults coups de gueules, la pinasse a enfin été livrée avec son stock de Clairet.

SEULE INCERTITUDE : ON BOIT QUOI À L’APÉRO ?

1er choix, disons classique : le Lillet. LA boisson d’apéritif de la région, fabriquée non loin de là entre Bordeaux et le Sauternais (Podensac). Mélange de vins de Bordeaux (85%) et de liqueur de fruits, le Lillet est délicieux (joli gras, belle longueur et arômes d’oranges confites) avec des olives, quelques glaçons.

Lillet © by Richard Moross

LE MARKETING « TRADI-TRENDY » : FAIRE DU NEUF AVEC DU VIEUX

Jamais l’expression n’aura eu autant de sens. Au bord de la faillite en 1980, le Lillet s’est refait une santé ces 10 dernières années grâce à un produit d’une belle qualité, propulsé par un plan marketing millimétré et remarquablement mis en place (voir ces articles sur Stratégies et Les Echos). Et les nostalgiques en ont pour leur argent (15€ environ) quand ils retrouvent dans leur verre un peu de sable du bassin et un esprit bordelo-fertien qui plaît bien aux parisiens.

Un chemin qu’aimerait bien suivre le Blanc Limé…

LE BLANC LIMÉ, RESSUSCITÉ DE SES CENDRES

Servi traditionnellement aux fêtes de village et sur le zinc des cafés, il est populaire, chaleureux et humain. Il présente les mêmes caractéristiques que son lointain cousin cité juste avant et il ne manquait qu’une étincelle pour en faire un produit vintage revenu à la mode.

Elle est venue de Jean-Pierre Xiradakis, chef de la Tupina, déjà rodé aux succès avec ce restaurant à Bordeaux qui ne désemplit pas, et de la famille Ducourt (Entre-deux-Mers), qui a été choisi pour la production des vins blancs (Sauvignon), auxquelles on ajoute in fine eau, sucres, et arômes de citron.

Le résultat est agréable : frais, léger, sucré et pétillant. « Comme un verre de Muscadet avec des bulles à l’intérieur… » je cite (@lactuduvin) Pas une bouteille à ramener à ses copains du club oeno, mais à sortir en rentrant de la plage, pendant qu’on attend patiemment que la douche se libère en dissertant sur le Menu du Soir.

Chers habitants du 75, Lillet blanc… Blanc Limé… la question pourrait rapidement se poser.

– Les Bonus –

Où trouver le Blanc Limé ?

Si vous habitez en Gironde, le Blanc Limé est distribué chez Cash Vin

Si vous êtes un peu plus loin vous avez Cdiscount, moins sexy, mais efficace

Le Blanc Limé sur le Web

Jonathan Ducourt (un des fils de la famille) que vous pouvez suivre sur Twitter : @JonathanDucourt

La Page Facebook du Blanc Limé

« Le retour du Blanc Limé » sur Sud Ouest

Tags: , , ,


About the Author

Créateur et contributeur sur Le Bouchon. L'idée ? Prendre du plaisir et découvrir le monde du vin.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑

UA-20963718-3