L'actu Lolita - J'aime ton wine

Published on octobre 16th, 2013 | by leNombriliste

0

Le vin a sa Lolita

Fausse ingénue, et vraie ambitieuse, Lolita s’affaire depuis 2 ans à rendre l’approche du vin plus sexy, plus rock, et surtout moins normée.

Elle commence par conjuguer ses 2 passions, en associant un vin et une musique. De quoi donner aux mélomanes une clef d’entrée dans le monde du vin, et aux autres matière à savourer leurs crus les oreilles au frais. La suite ? Elle lance il y a quelques mois une websérie dans laquelle elle met en scène « La vie d’une winelover ». Et ça marche.

Pourquoi, comment, quels sont ses réseaux ? Son interview, juste sous les vidéos.

jaimetonwine.com

Chaîne Youtube

 

– L’interview –

L’idée de mettre le vin en musique, ça t’est venu comment ?

Avant de me lancer dans l’univers du vin je travaillais dans le milieu de la musique et le monde de la nuit. J’avais a peine 21 ans et j’étais directrice artistique junior d’un nightclub situé Rue de Rivoli. J’étais vraiment dans le truc parisien entourée de groupes de DJs de producteurs de jeunes de paillettes. Je vivais de ça et je pensais que ça allait être toute ma vie.

Mais dans ce monde si tu n’es pas à fond, à 100% tu te fais vite dépasser. Ca m’a fatiguée et j’ai décidé de quitter ce milieu pour me protéger.

Pour t’enticher d’un tire bouchon ..

J’ai donc repris les études en me lançant dans le vin (supagro) et direct j’ai ouvert un blog. Assimiler mon passé avec cette nouvelle passion, c’était comme nécessaire pour moi. Pour ne pas tout oublier de mes années musiques.

J’ai toujours aimé le vin, toujours. Ça m’a toujours impressionnée, et je suis très attirée par ce qui m’impressionne.

A ce jour, ta plus belle harmonie vin – musique ?

Le vin de Laurence Daumas Gassac & « There’s no way out Of here » de David Gilmour. L’un comme l’autre m’ont beaucoup fait pleurer. Beaucoup trop même. Pourtant écouté et bu a des instants différents. Mais les émotions étaient les mêmes : intenses, tristes, je sentais que je tournais une page de ma vie.

La fausse note chez un vigneron ?

Très bizarrement je dirais l’étiquette. Je suis assez visuelle comme fille et j’aime quand les choses sont belles. Pour une bouteille de vin si l’on ne connait pas et que l’étiquette est foireuse ça va me freiner. Ça c’est dans un contexte purement visuel.

Sinon dans la bouteille je dirais les copeaux de bois. Ça c’est pas possible.

T’écoutes quoi quand tu bois un Mouton Cadet ?

Je ne bois pas de Mouton Cadet. Point.

Tu bois quoi avec l’intégrale de Sardou ?

Je n’écoute pas Sardou. Et jamais je ne l’écouterai. Et jamais je ne l’accorderai. Ou alors « avec une petite poire » (comme disait et faisait ma grand mère).

C’est quoi l’ambition de ta websérie ? Tu veux détrôner Norman ?

Je fais ça pour moi mais pas que. Je fais ça pour dénaturer un peu le milieu. Je me suis rendue compte que je voyais très peu de vidéos funs sur le vin, a part Aurelia (ndlr « Bu sur le Web »). Mais sinon y’a rien. On voit des vidéos de dégustations, des vidéos de balades dans les vignes (les vignes ça marche toujours) des vidéos de caves mais sinon rien de fun.

Alors j’ai réfléchi à un concept et avec La vie d’une Wine Lover je commence à atteindre le fameux truc qui titille, ce truc qui amène le vin dans une vision nouvelle. Attention moi je ne fais pas de pédagogie pour cela, y’a d’autres blogueurs, d’autres journalistes, d’autres voix.

Moi je cherche à amuser l’audience grâce a toutes ces anecdotes que j’ai pu vivre. Et yen a !

La Norman du vin, on me l’a déjà dit plusieurs fois. Ça me fait plaisir j’espère ne pas trop être Normale et tout ira bien. (Bon bien entendu je ne dis pas non a la gloire et aux plateaux Tv !)

Tags: , , , , ,


About the Author

Créateur et contributeur sur Le Bouchon. L'idée ? Prendre du plaisir et découvrir le monde du vin.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑

UA-20963718-3