L'actu Vinocamp Armagnac - Le Bouchon

Published on décembre 10th, 2014 | by leNombriliste

0

Le Vinocamp Armagnac : 2 jours au pays du « luxe simple »

Le Vinocamp Armagnac qui s’est tenu ce week-end a été l’occasion pour moi de (re)découvrir une région magique et authentique, où l’expression « luxe simple » n’a jamais eu autant de sens.

En 2013, il s’est vendu 175 millions de bouteilles de Cognac, 1,2 milliards de whisky, et 1,7milliards de rhum … contre seulement 5,5 millions d’Armagnac.

Une goutte d’eau, car c’est une production d’auteurs. Couvée en plein cœur du Sud-Ouest, en Gascogne, où l’on ne sait plus si c’est la région ou l’Armagnac qui a donné leur courage et leur panache à tous les mousquetaires qui y sont nés.

IMG_9305

« Canard heureux, canard savoureux. »

Basé au Château de Mons à Caussens, superbe bâtisse tenue de main de maître par AlaING (un hôte parfait qui a su rester prévenant même dans les moments de « rushs »), nous avons pu dès le 1er soir découvrir les spécialités du coin à dos de canard : Floc de Gascogne, Côtes de Gascogne, et Armagnacs sont venus épauler le foie gras, le confit, le …

– Vous auriez du kinoa svp ?

– Du qui ? Noah ?

– Pardon, je vais reprendre un peu de canard, merci.

Soirée mémorable donc, finie cigares à la main, aux côtés d’Alain (le même, sans l’accent), qui nous initia minutieusement aux accords Armagnacs/Cigares. L’enfer pour M. Evin, mais le paradis sur Terre pour le reste de l’humanité.

Image-1

 

Vinocampeurs heureux, vinocamp savoureux

C’est donc heureux et épanouis que nous avons attaqué la journée du Vinocamp, qui, pour ceux n’ont jamais live-tweeté-un-live-tasting-avec-le-hashtag-#live, est un rassemblement autour du vin, de la communication, et des opportunités que le digital peut faire naître entre ces 2 mondes.

L’occasion de rappeler que l’Armagnac y a pris un virage à succès voici quelques mois voire quelques années (voir ci-dessous pour les liens), et que ma cliente Florence Castarède, des armagnacs éponymes, y a reçu un prix pour sa démarche commerciale dopée ces derniers temps par ses actions en digital.

La soirée résume à elle seule ce que l’Armagnac et ceux qui y vivent ont de plus beau à offrir. Un sens de l’hospitalité rare et inné, et une propension à tout donner avec une élégante simplicité. Les chais avaient été aménagés pour laisser place à la piste de danse, et 2 Many DJ’s, longtemps annoncé, laissa place à 2 Many Armagnac’s, en cocktail et on the rock s’il vous plaît. Bref du bon, du très bon, et de la joie.

IMG_6664

Ma madeleine de Proust

Au fonds de moi, l’Armagnac a toujours évoqué les grandes tablées, les longues promenades en forêt, les rires, et le doux apaisement qui précède la sieste des braves. J’ai vécu ces 2 jours comme un grand bonheur, redécouvrant un univers qui m’entoure depuis ma plus tendre enfance, quand, curieux, j’allais explorer l’armoire à alcools de mes parents et quand, plus vieux, j’ai pu commencer à plonger mes lèvres dedans. Un côté Madeleine de Proust, qui en fera toujours une boisson à part. Merci donc aux organisateurs et à tous ceux qui ont participé à ce beau rassemblement.

 

Pratique : comment déguster un Armagnac ?

– Plongez votre nez ému dans le verre. La première sensation est piquante, comme une montée de chaleur, mais ensuite, les parfums viennent à vous.

– N’avalez pas tout de suite une grosse gorgée, mais « tapissez-vous » d’abord la bouche avec une toute petite quantité, pour mettre en condition vos papilles.

– Ensuite, vous pouvez déguster, et retrouver multitudes d’arômes selon la catégorie et l’âge (souvent liés) de votre Armagnac.

– Enfin : ne lavez pas votre verre directement, attendez quelques minutes et humez les odeurs de sous bois qui se dégagent du verre vide. C’est délicieux, et vous pouvez même le laisser tel quel dans votre salon. Il remplacera aisément votre lampe Bergé.

 

Pour suivre les aventures de l’Armagnac sur Internet :

Le visuel « Canard heureux, canard savoureux » est issue d’une campagne éditée par l’Union interprofessionnelle de l’IGP Canard à foie gras du Sud-Ouest / Gers que vous retrouverez sur Twitter ici : @GersFoieGras

Les Flocs de Gascogne étaient également présents, à tenter avec un foie gras ou en cocktail : http://www.floc-de-gascogne.fr

Enfin les Côtes de Gascogne, connues pour leurs grandes maisons telles que Tariquet, Pellehaut etc avec des vins blancs arômatiques faciles à boire qui connaissent un immense succès ces dernières années : http://www.vins-cotes-gascogne.fr

Tags: , , , , , , , ,


About the Author

Créateur et contributeur sur Le Bouchon. L'idée ? Prendre du plaisir et découvrir le monde du vin.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑

UA-20963718-3