Un vin, une histoire Droits réservés

Published on mai 29th, 2013 | by Bruni

1

Merci Louise Pommery!

By Agne27 at en.wikipedia [Public domain], from Wikimedia Commons

By Agne27 at en.wikipedia [Public domain], from Wikimedia Commons

En 1888, Louise Pommery (1819-1890) est à la tête d’une des plus puissante maison de champagne du monde. Elle fournit les plus grands palaces, ses bouteilles de champagnes se trouvent de la table du Tsar de toute les Russies, à celle de la Reine d’Angleterre, Impératrice des Indes jusqu’à celle des barons de l’acier ou de la banque aux Etats-Unis. Pommery participe joyeusement aux fêtes du Moulin rouge comme aux rendez-vous galants des rentiers de province. La production de la maison Pommery qui était, en 1836, de 45 000 bouteilles est de 2 250 000 à la fin du XIXe siècle !

Le temps des rumeurs …

Et pourtant en cette année 1888 des rumeurs courent dans le monde du champagne et de la finance : la veuve Pommery aurait des problèmes de liquidités, elle serait au bord de la banqueroute…

Le succès grandissant de la maison a fait des envieux, les méthodes révolutionnaires de Louise ont bouleversé le champagne et sa consommation et pensez donc ! Une femme qui dirige un empire vinicole depuis 30 ans ! Sa place est auprès de sa cheminée, à s’occuper de sa famille, de sa domesticité et de ses bonnes œuvres !

Une femme de tête

Car veuve à 39 ans, Louise Pommery n’a pas souhaité rester à la place que la société lui imposait. Elle prend la tête de la propriété de champagne que possédait son mari et va la transformer en un véritable petit empire. En 1868, afin de satisfaire sa clientèle anglo-saxonne, elle fait construire des chais néo-elizabéthains pour y produire et stocker ses bouteilles. En 1874, elle invente le brut nature. Jusqu’à cette date, le vin de champagne était servi seulement au dessert et sa saveur était douce et sucrée. Pour être servi tout au long du repas (et donc augmenter les ventes!), elle décide la création d’un champagne brut, sec ou extra sec. Le succès fut immédiat !

Vranken Pommery Champage Cellars

A 69 ans, Louise Pommery, qui (vous vous en doutez) est une femme de caractère, ne compte pas se laisser intimider par ses tentatives de déstabilisation et va réaliser le premier coup de l’histoire du marketing :

Un coup de poker !

Les gazettes des Beaux-Arts annonce partout le passage en vente prochaine du tableau de Jean-françois Millet, les glaneuses à Paris. Icône de la France rurale d’alors, les rumeurs les plus folles courent sur les éventuels acheteurs, le gouvernement comme l’opinion publique s’inquiétant de son achat par un étranger ce qui priverait à tout jamais la France d’un de ses emblèmes du XIXe siècle. Les collectionneurs américains sont sur la brèche…

Jean-François Millet - Gleaners - Google Art Project 2

A l’issue d’une bataille d’enchères, le tableau est finalement acquis par un collectionneur anonyme pour la somme faramineuse de 300 000 francs or. La France respire, le tableau ne partira pas aux Etats-Unis mais s’interroge : qui est donc ce collectionneur anonyme ?qui a autant d’argent à consacrer à l’achat d’un unique tableau ? Louise tout simplement !
Dans un communiqué, celle-ci annonce son achat des Glaneuses de Millet et sa décision de le donner au musée du Louvre ! En un coup, elle ferme le bec à ses détracteurs qui la pensaient ruinée et devient une héroïne nationale, véritable protectrice des arts français !

Cette œuvre non misérabiliste, magnifie le travail des champs tout en rappelant le poids social de la société d’alors et devient l’incarnation de la France paysanne. Grace au mécénat de Louise Pommery, l’oeuvre  est toujours visible sur les cimaises du musée d’Orsay…

Tags: , , , , , , , , , ,


About the Author

Modeste historien contributeur, je souhaite éclairer par des anecdotes historiques la longue et belle civilisation du vin.



One Response to Merci Louise Pommery!

  1. Pingback: Merci Louise Pommery! | Le Vin et + encore | Sc...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Back to Top ↑

UA-20963718-3