L'actu Petition_Bouchon

Published on juin 12th, 2013 | by leNombriliste

5

Ne coupons pas Internet aux Vignerons : signons !

Une pétition en ligne circule depuis 2 jours à l’initiative de la blogueuse Louise Massaux et au nom de toute une profession, soucieuse de pouvoir continuer à communiquer autour de ses produits, de son savoir-faire, à travers cette minuscule lucarne nichée au coeur de la Loi Evin : Internet*.

Elle fait suite à la remise du rapport « Les stratégies validées de réduction des dommages liés aux addictions » du Pr Reynaud au gouvernement et qui vise à  dresser un ensemble de préconisations  afin de lutter contre les addictions, notamment en matière d’alcool.

L’une d’elle ? Ne plus autoriser la promotion du vin sur internet, comprenant spécifiquement dans cette définition les réseaux sociaux.

Si vous avez aimé HADOPI, vous adorerez le rapport Reynaud …

Un rapport Charmant …

Une initiative charmante pour nos amis les vignerons français qui, non contents de booster le commerce extérieur français chaque année, ont déjà tous les droits pour communiquer en nos frontières :

  • mettre des étiquettes sur leurs bouteilles
  • proposer aux journalistes de déguster leurs vins (NB : + de 110 000 exploitations viticoles en France, pour une petite vingtaine de journalistes vin en France)
  • poser en personne avec leur vin sur une publicité papier (voir la condamnation des Vins de Bordeaux)

… Pertinent …

Pertinente initiative quand on sait que le Web est un monde cloisonné, aux frontières ténues. Aucune chance que l’internaute français ne soit exposé à des contenus ayant trait à l’alcool une fois que M. Reynaud aura barricadé nos frontières.

Tant que le vigneron français ne peut inciter ses compatriotes à se » jeter » sur ses vins, c’est une question de salut public.

 .. et dans l’air du temps

A l’heure où l’on parle de plus en plus (de mieux en mieux?) d’éduquer le consommateur pour l’inciter à consommer de manière responsable (le fameux « boire moins mais mieux »), cette proposition apparaît au mieux comme anachronique, au pire comme un non-sens, se rapprochant plus de cette bonne vieille réclame trouvée dans les archives du Bouchon, que d’une démarche moderne, efficace, et dans l’ère du temps :

380772_10151360799931614_1507091133_n

Que faire en attendant le « Wine Black Out » ?

Vous pouvez consulter ces quelques vidéos, qui vous donneront peut-être envie (honte à vous) de gouter du vin, et peut-être même envie (décidément..) de rencontrer son vigneron :

Clip UJVR from GFILM on Vimeo.

A Year in Burgundy: Trailer from InCA Productions on Vimeo.

 

Pour signer la pétition :

https://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/sauvons-le-droit-d-expression-de-nos-vignerons

Pour en savoir plus sur « Touche Pas A Mon Vigneron » :

 

BONUS

Les 5 publicités de vin et de Champagne que vous ne verrez plus jamais !

 

* Le lien vers la page Wikipédia d’Internet pour le Professeur Reynaud

Tags: , , , , , , , , ,


About the Author

Créateur et contributeur sur Le Bouchon. L'idée ? Prendre du plaisir et découvrir le monde du vin.



5 Responses to Ne coupons pas Internet aux Vignerons : signons !

  1. Aumat says:

    L’alcool : 70 000 morts par an
    L’héroïne : 10 morts par an
    Le tabac : 40 000 morts par an
    La coke : 0 mort par an

    Alors, je militerai pour les vignerons quand l’état arrêtera de considérer l’alcool comme un mal nécessaire …. surtout le pinard qui est le pilier de l’alcoolisme en France…
    Oui je veux bien toucher aux lobbys des alcools (et bien sûr des vignerons) et je suis prêt à descendre dans la rue pour cela ….
    Je vous renvoie à l’émission de France Inter hier à 19h20 qui traitait de ce pb. Haro sur les ‘lobbies pinardiers’
    http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=656268&date=1371006000

    On a réduit le nombre des tués sur la route de 15 000 à 4 000 par an contre le lobby des constructeurs, il faut faire la même chose avec l’alcool et surtout avec le vin.

    • leNombriliste says:

      Au vu de vos chiffres, la solution est d’une limpidité extrême : interdisons alcools et tabacs et libéralisons l’héroïne et la cocaïne : pour un monde meilleur, sans lobbys ni injustices.

  2. Mesdames et Messieurs les biens pensants, vous voulez salir l’image du vin. Vous voulez nous faire honte d’en consommer. Vous voulez le taxer, le diaboliser, l’interdire. Une seule solution pour vous : la prohibition.
    Alors vous publiez des enquêtes, des chiffres, des études… qui conduisent toujours aux mêmes conclusions : la France est une nation d’alcooliques qui engendrent des désordres sociaux et qui coûtent très chers à la société.
    Arrêtez de nous prendre pour des cons !

    http://www.oenoblogue.com/2013/06/touche-pas-mon-vigneron.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑

UA-20963718-3