Un vin, une histoire Yquem Le Bouchon

Published on février 25th, 2013 | by leNombriliste

0

Yquem 1847 et la légende de la pourriture noble

La légende veut que la pourriture noble ait été découverte par hasard à Yquem, le roi des vins blancs liquoreux, en raison d’une partie de chasse prolongée par l’hiver russe.

Au cours de l’automne 1847, on raconte que le Marquis de Lur Saluces fut invité par le Tsar de Russie à une partie de chasse, et qu’il ordonna à son départ de ne surtout rien ramasser en son absence.

Or la partie de chasse se prolongea pendant plusieurs semaines, et quand il put enfin regagner sa propriété, il s’aperçut avec effroi que tout le vignoble avait été touché par la pourriture, et qu’elle avait flétri tous les raisins. Il ordonna quand même que l’on ramasse la récolte, et au grand étonnement de tous, le vin qui fut élaboré ne ressembla à aucun autre.

Un des premiers stades de transformation du raisin par le Botrytis : l'attaque en demie lune.

Au centre, l’un des premiers stades de transformation du raisin par le Botrytis : l’attaque en demie lune.

 

En effet, tout comme les autres Sauternes, le Château d’Yquem produit son vin à partir de raisins touchés par un Champignon que l’on appelle le Botrytis Cinerea. Celui-ci se dépose progressivement sur les baies durant l’automne et les flétrit en y concentrant l’eau en sucre, ce qui confère aux raisins et au vin un goût unique.

L’année 1847 reste depuis comme une année mythique des grands millésimes d’Yquem, et la pourriture est désormais indissociable du mot « Noble ».

1847 Chateau d'Yquem

 

BONUS

Un vigneron d’Yquem explique en images l’évolution et le rôle du Botrytis Cinerea sur des baies de Sauvignon :

Tags: , , ,


About the Author

Créateur et contributeur sur Le Bouchon. L'idée ? Prendre du plaisir et découvrir le monde du vin.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑

UA-20963718-3